Skip links

J’ai fait un rêve !

Voici mon rêve!
Quand je regarde le débat politique au Congo on se retrouve souvent dans la situation du paysan grec qui s’est retrouvé dans un spectacle oratoire des sophistes qui soutenaient une thèse et son contraire.

On raconte que lorsque le premier sophiste se leva, il soutint la thèse, avec force argument et conviction. Convaincu, le paysan dit il a raison.
Puis le camp adverse. Un autre sophiste se leva pour soutenir l’antithèse, contredire le premier. Il parla avec argument et conviction. Convaincu par son discours le paysan acquiesça de la tête et dit, il a raison. Un spectateur voisin l’interpella en ces termes, lorsque le premier a parlé, tu as dit il à raison et le deuxième qui a soutenu le contraire tu dis encore dit que tu as raison. Quelle est ta position. A la surprise de tout le monde le paysan regarda celui qui l’avait interpellé et lui dit “toi aussi, tu as raison”.
C’est parfois ce que je constate lorsqu’on regarde les deux camps politiques s’opposer, parfois on se dit comme ils sont tous convainquant. Et le pauvre peuple se retrouve dans la confusion. Quand on me pose la question, je réponds, c’est Socrates qui a raison. Car si on avait un Socrate dans ce pays, il ne jugerait personne ni d’un camp ni de l’autre. Il poserait la question, c’est quoi la tricherie? Est-elle une vertu ou pas? Peut-elle aider à atteindre un bon objectif ?
En dormant j’ai fait un rêve. Socrate vivait au Congo.

Alors deux groupes de camp opposés arrivèrent devant Socrate et lui exposeront leurs problèmes. L’un conduit par Mamore et l’autre par Mabelo. 
Maître, il y a un succès politique qui nous divise. Notre candidat vient de gagner les élections. C’est une bonne chose pour le pays. Cela assure l’alternance pacifique pour la première fois au pays. L’autre camps par jalousie ou tribalisme crie à la tricherie et réclame le recomptage de voix. Ne trouvez-vous pas que c’est injuste? 
Socrate se retourna vers son ami Mamore.
Mamore, vous êtes un homme brillant. Vous êtes capable d’expliquer les choses avec une telle clarté que n’importe quel esprit obscure peut comprendre un sujet difficile. Dites-moi c’est quoi la tricherie?
La tricherie c’est lorsqu’un candidat n’a pas gagné mais qui a été proclamé par la CENI vainqueur. 
Donc, repris Socrate, à en croire tes dires la tricherie c’est seulement lorsque la CENI n’a pas publié le candidat qui a été voté ? N’existe-il donc pas le cas où on peut parler de tricherie?
Oui maître, il y a aussi tricherie lorsque un élève triche aux examens.
Alors poursuit Socrate, il y a tricherie que lorsqu’on triche dans une élection ou dans une salle de classe. Non. Il existe d’autres situations où l’on peut parler de tricherie, ajouta Mabelo du Camp adverse. La tricherie c’est lorsqu’une femme trompe son mari et sort avec un autre homme.
Socrate sursauta. N’avais-je pas dit que vous êtes une élite de ce pays. Que vous êtes vraiment savants. Mais ne pouvez-vous pas me définir la tricherie de la manière que dans chaque cas, indépendamment des circonstances que l’on reconnaisse qu’il y ait tricherie? 
Lorsque quelqu’un voulait répondre, ma femme m’a réveillé pour me dire, tu ne vas pas au travail aujourd’hui ? Et quand je me suis réveillé j’ai appris que la cour a déjà proclamé les résultats définitifs. Que dois-je faire continuer réfléchir sur la tricherie ou laisser tomber. Y a-t-il parmi vous quelqu’un qui peut m’aider à comprendre qu’est-ce que la tricherie ? S’il peut me dire de façon que à ce que j’explique à mon fils de 8 ans qui me demande pourquoi le maître ne veut pas que je triche si la tricherie peut aider ?
Dans un pays on ne doit pas avoir que des politiciens, on doit aussi avoir des philosophes ! Aidez-moi svp !